La danse du Thé

Jun Ya, thé vert des hautes montagnes sacrées de Wudang

Les hautes montagnes taoïste de Wudang sont garnies de cultures du thé vert Yin Ya. Ces montagnes sont couvertes d’un léger brouillard à l’année longue et bénéficient d’une grande humidité et de changements importants de température entre le jour et la nuit, ce qui accentue les arômes de ce thé Jun Ya, doux et sucré. Ses feuilles sont composées de bourgeons et de feuilles légèrement incurvées. Sa liqueur prend une teinte jaune-vert une fois infusée.

Les daoistes cultivent le thé depuis des milliers d’années, surtout dans les montagnes sacrées de Wudang, demeure des immortels et de leurs légendes. Les montagnes de Wudang sont garnies de jardins de thé.

Une cueillette méticuleuse

Faire du thé vert exige un processus très méticuleux. La première étape consiste à ramasser les feuilles de thé, une étape cruciale du processus global puisqu’elle peut affecter la qualité du thé si les feuilles ne sont pas cueillies correctement. Pour ce faire, il faut presser la partie plate du pouce et de l’index autour de la tige de la pointe afin de retirer les bourgeons et la ou les deux premières feuilles tendres et répartir uniformément la pression sur les feuilles. Une autre façon de décrire cette technique serait de « soutenir » la pointe. En contrepartie, si la tige est pincée avec le bout des doigts ou avec les ongles, l’extrémité cassée deviendra noire pendant la torréfaction, ce qui est un signe d’un thé de qualité inférieure puisqu’il n’a pas été cueilli consciencieusement.

Une personne peut cueillir environ un kilo par jour, ce qui nécessite un travail rapide et des doigts agiles. La valeur finale du thé dépendra de la saison de cueillette, de sa variété et de la quantité prélevée sur la pointe.

Quand le feu rencontre les feuilles

La deuxième étape consiste à utiliser un wok pour rôtir le thé. Traditionnellement, cela se fait au-dessus d’un feu. Ce traitement par la chaleur est appelée «Sha Qin» qui signifie littéralement « tuer le vert ». L’objectif est d’arrêter rapidement le processus d’oxydation en éliminant l’humidité tout en le brassant continuellement pour le torréfier sur un feu ardant. On le retire ensuite pendant un moment pour le laisser refroidir.

Pour la partie suivante, on remet les feuilles dans un wok sur feu réduit afin d’éliminer complètement l’humidité restante. On continue encore à tourner les feuilles mais avec moins d’ardeur afin de ne pas les écraser ou briser une fois séchées et froissées.

Cha Dao, rituel du thé

Cha Dao signifie « La voie du thé ». La philosophie taoïste honore les principes d’équilibre, de quiétude, de simplicité et d’harmonie avec la nature. Le Dao, signifiant «la voie», fait référence au fonctionnement naturel de l’univers et à la façon dont les humains peuvent suivre ses mêmes rythmes et cycles. Dans la voie du Dao, on apprend à reconnaître et se connecter au caractère sacré de la nature et de tous les êtres vivants.

Le moment du thé est étroitement relié à cet état de présence. Le thé représente le Qi de la montagne où le thé a été cultivé, avec le vent, la pluie et la terre qui ont nourri le théier, le soleil et le clair de lune absorbés par la plante, la terre qui a fourni de l’argile pour faire le bol de thé et le l’eau collectée pour préparer votre thé. Toutes ces énergies circulent à travers nous lorsque l’on boit un bol de thé. D’ailleurs, le mot chinois pour le thé est « cha ». En chinois simplifié, le caractère (茶) comprend trois parties : Le symbole du haut représente une plante (ou de l’herbe), la partie centrale indique une personne et le radical inférieur représente un arbre ; une symbiose, une connexion entre la plante et l’être humain.

Lu Yu, grand sage du thé, né en 733 de notre ère et ayant vécu sous la dynastie Tang, a qualifié le thé de «la rosée la plus douce du ciel». Dans son Classique du thé (Cha Jing), la première monographie connue sur le thé, il avait écrit: «Le thé tempère les esprits et harmonise l’esprit, dissipe la lassitude et soulage la fatigue, éveille la pensée et prévient la somnolence, éclaircit ou rafraîchit le corps ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *