Thés Rouges (noirs)

Les thés rouges, appelés « noirs » par les occidentaux en raison de la couleur de la feuille après la transformation, sont nommés ainsi par les Chinois en raison de la couleur rouge de la liqueur après infusion. Ce que les Chinois appellent thé noir est en réalité un thé fermenté que l’on nomme Pu Er. Il ne faut pas non plus confondre le thé rouge avec le rooibos, plante d’Afrique du Sud, que l’on appelle à tort thé rouge, bien qu’il ne s’agisse pas de thé.

Les thés rouges sont des thés dont les feuilles sont totalement oxydées en subissant différentes étapes de transformation en passant par le flétrissage, le roulage, la fermentation et la dessiccation.

En général, on cueille des feuilles plus matures pour la production de ces thés. On les retrouve principalement dans le sud de la Chine, dans les régions du Yunnan, d’Anhui et dans le Fujian. Dien est l’ancien nom chinois pour dire Yunnan, Hong est le mot pour rouge. C’est pourquoi plusieurs des noms donnés aux thés rouges comportent ces mots.

Afficher tous les 5 résultats