Thés Pu Er

Les thés Puer doivent leur nom à la ville de Pu Er située dans la province de Yunnan, région où plus de 40 variétés de Pu Er sont maintenant produites. Leur histoire remonte à la dynastie des Tang, de 618 à 907 alors que les feuilles étaient compressées en galettes afin de pouvoir être plus facilement transportées, notamment jusqu’au Tibet. Très appréciés en Chine, ils sont reconnus pour leurs propriétés médicinales.

Les meilleurs Pu Er sont produits à partir de très grandes feuilles d’anciens théiers sauvages, plusieurs fois centenaires. Les feuilles sont d’abord séchées au soleil, ce qui entraîne une très légère oxydation. Elles sont ensuite compressées sous forme de galettes, briquettes, nids qui s’oxydent lentement au contact de l’air pour se bonifier grâce à leur fermentation qui s’étale sur une période variant de 10 à 50 ans. Finalement, elles sont ensuite stockées en vue de leur vieillissement. Leur fermentation naturelle permet l’introduction dans le thé d’un grand spectre de bactéries et de champignons issus de l’environnement ambiant. Ces derniers opèrent leur magie en symbiose avec les multiples composantes biochimiques du thé, un peu de la même façon qu’un fromage, une bière, un pain au levain ou toute autre fermentation.
On distingue les Pu Er Sheng (cru) et les Pu Er Shu (cuit).

Le Pu Er Sheng est connu pour son caractère riche et propriétés curatives, particulièrement bénéfiques pour le système digestif. Il gagne à être conservé sur une longue période car il se bonifie au fil des ans.

Le Pu Er Shu a vu le jour dans les années 70, suite à la demande croissante et la rareté des vieux Pu Er. Après avoir subi les mêmes étapes de transformations que les Sheng, ils subissent une fermentation accélérée de 45 à 65 jours. Ils sont appréciés pour leurs caractéristiques différentes avec des arômes de terre humide et de sous-bois.

Les Pu Er sont normalement vendus en galettes mais peuvent aussi être achetés en plus petites quantités.

Afficher tous les 6 résultats